Image de l'article 'Le potager de Damien Dekarz en juin'

Le potager de Damien Dekarz en juin

A quoi ressemble le potager de Damien en juin ? Il nous montre dans cet article.

Merci à Damien pour le partage de son savoir ! Cet article résume mes notes du vlog réalisé par Damien sur sa chaîne Permaculture, agroécologie, etc.

Vous pouvez retrouver la vidéo sur YouTube.

Première zone de culture

Une zone de culture avec les amarantes et les courges à leurs pieds
Une zone de culture avec les amarantes et les courges à leurs pieds

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Les canards coureurs indiens ne posent pas de problème au potager, sauf pour :

  • les jeunes laitues,
  • les jeunes haricots
  • les jeunes choux

Ils peuvent aussi se coucher sur les jeunes plants.

Mais au final, leur utilité contre les limaces et les escargots surpassent les problèmes qu’ils posent.

Des canards coureurs indiens dans le potager de Damien
Des canards coureurs indiens dans le potager de Damien

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

La tonnelle

La tonnelle recouverte de plantes
La tonnelle recouverte de plantes

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

À ce niveau, les courges de Siam et les haricots grimpants s’en donnent à cœur, créant une zone d’ombre non négligeable.

Cette année 2022 (au moment de la vidéo), Damien n’a pas réussi à planter moins de courge de Siam, même suite à une année 2021 où il avait récolté plus de 150 kg dans la même zone.

Avec 6 pieds, il est parti pour produire encore une grosse quantité de courges.

Le champ de seigle

Un champ de seigle
Un champ de seigle

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Il sera bientôt l’heure de récolter la céréale.

Le mini potager de 20 mètres carrés

Le mini potager plein de légumes et fruits
Le mini potager plein de légumes et fruits

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Tout pousse super bien !

Le <em>Fun fact</em>

Le comble de Damien est le fait qu’il n’y a que très peu de mauvaise ou plante sauvage dans le mini potager. Même, les nouvelles plantes sauvages sont les pommes de terre, plantées il y a 2 ans, qu’il ne ramasse jamais entièrement et qui repoussent chaque année volontairement !

Je connais la même chose chez moi !

Dans les bacs de culture

Quelques bacs de culture
Quelques bacs de culture

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Entre les pommes de terre qui s’échappent (au centre), les 150 poireaux tout juste transplantés (à gauche) et les choux géants (à droite), la fertilité chez Damien est quelque chose d’assez incroyable !

Il utilise du grillage au fond des bacs pour éviter que les campagnols remontent par dessous pour manger les racines des légumes.

Un autre avantage des bacs de cultures : ils permettent d’éviter que les canards piétinent les poireaux !

Colonisation des courges

Une zone de courges
Une zone de courges

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Quand on a un sol fertile comme celui-ci, on comprend vite pourquoi il faut planter des bâtons pour identifier les pieds des plants !

Production de semence

Des bacs de culture de laitue et de topinambours
Des bacs de culture de laitue et de topinambours

Crédits : image extraite du vlog de Damien Dekarz.

Damien a une passion : la résilience en semence. Sur l’image ci-dessus, on peut voir à droite le bac de culture avec de très nombreuses laitues qui montent en graine.

La serre

Damien a réorganisé la serre avec une zone de culture en moins, cela permet de mieux se déplacer et cela n’empêche pas de produire des quantités plus que suffisantes.

Les vignes qu’il y a plantées sont extrêmement fertiles et productives. Je vous invite à voir le passage à 11:15.