Image de l'article 'Réaliser sa gemmothérapie soi-même'

Réaliser sa gemmothérapie soi-même

Pour préparer l’hiver, il faut s’y prendre dès le printemps. En famille, nous avons réalisé notre premier essai de gemmothérapie. Je vous explique comment.

De quoi a-t-on besoin

  • Alcool de grain bio à 45°

Je sais...

Il faudrait un alcool bien plus fort, mais, c’est très difficile à trouver légalement.

De plus, je ne veux pas un alcool bourré de pesticide, donc, même si l’alcool de grains que j’utilise est bio ne garantit zéro pesticides, la concentration est sûrement plus basse.

  • Miel liquide d’acacia

Pourquoi du miel ?

Il est plus intéressant que la glycérine, à base de colza…

De plus, un ancien collègue produit du miel d’acacia et il le fait dans le respect de ses abeilles.

  • 2 bocaux « Le Parfait » de 200 ml

Préparation avant la récolte des bourgeons

J’ai préparé le solvant en 20 min :

  • 1/3 de miel d’acacia d’un producteur local
  • 2/3 de l’alcool de grains

Concrètement, pour 100 g de miel, on prend 200 ml d’alcool.

J’ai secoué 2 min pour diluer le miel dans l’alcool et hop, on en a assez pour plusieurs sorties.

L’essai du printemps 2023

Le 19 février 2023

Nous sommes allés, en famille, ramasser les premiers bourgeons.

Les filles étaient très intéressées, à l’affût du moindre bourgeon, pas facile à trouver ce jour-là.

Aurélie m’a bien aidé aussi et on en a ramassé environ 30 g dans 150 ml de solvant réparti dans deux bocaux « le Parfait ».

A 15,8 euros la fiole de 30 ml, on aurait 79 euros de solution pour 7,28 euros de produit brut avec la méthode fait maison, suivant cette formule :

  • 2 x 2,83 euros le bocal « Le Parfait »
  • 100 ml d’alcool pour 3,75 euros (à 25 euros le litre)
  • 50 g de miel pour 70 cts d’euros (à 14 euros le kilogramme)

Rendez-vous 3 semaines pour la filtration et la mise en flacons goutte à goutte.

En attendant, on va y retourner dans 2 semaines : les bourgeons seront alors très nombreux !

Le 5 mars 2023

Nous sommes retournés à la cueillette. Et wow, il y avait de quoi faire !

Bien sûr, pour la biodiversité et pour la santé de la plante, on ne ramasse pas :

  • les bourgeons terminaux, qui aident la plante à grandir
  • plus d’un tiers des bourgeons pour que la plante ne soit pas affaiblie.

Les rosiers sauvages sont tellement abondants autour de Tournon-sur-Rhône que les rosiers sauvages ne sont que très peu taxés.

Cela nous permettra de profiter des faux-fruits l’hiver prochain ! Miam 😋

Suivi de la macération

Après un mois, la gemmothérapie est devenue plus foncée.

Le 24 avril 2023, j’ai filtré 65 ml de solution, soit un peu plus de 2 fioles de 30 ml, ce qui revient à plus de 31,60 euros au prix du marché (magasin bio).

Dans notre cas, cela nous est revenu à 4,45 euros (hors des bocaux et des fioles qu’on a reculées).

Après, est-ce que la qualité est la même ? Dur à dire.

Sources

Crédits : l’image d’entête a été réalisée par Life in the Apple Garden 🍎 sur Pexels.