Image de l'article 'Le roncier avec Le chemin de la nature'

Le roncier avec Le chemin de la nature

La ronce, vous connaissez ? On en a peur, car elle pique et nous enviahit. Mais, la connaissez-vous vraiment ? Christophe nous partage dans son vlog qui est vraiment cette plante.

Merci à Christophe pour le partage de son savoir ! Cet article résume mes notes du vlog réalisé par Le chemin de la nature.

Vous pouvez retrouver les vidéos dont sont issues les notes de cet article :

Que consommer dans la ronce

Les jeunes rameaux de ronces

Au printemps, on peut facilement déguster les tiges, ou rameaux, lorsque les aiguilles sont encore tendres.

Pendant 3 semaines, la récolte est possible.

On épluche la peau et on les mange crus ou cuits.

Cru, s’il n’y a pas d’âpreté et que vous sentez un petit goût de mûres, c’est le bon stage de consommation.

Jeune rameau de ronce dans les mains de Christophe
Jeune rameau de ronce dans les mains de Christophe

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

La jeune tige de ronce est très riche en eau, c’est frais quand on se promène en forêt.

Les mûres

Bien sûr, les fruits sont ce que nous recherchons le plus.

Attention aux épines

Quand j’étais jeune, on ramassait de belles quantités et à la fin de la récolte, nos doigts étaient bien tachés, du jus sombre.

Les jeunes feuilles

Feuille de ronce avec cinq folioles
Feuille de ronce avec cinq folioles

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

Pour les gargarismes, elles se révèlent utiles en cas de maux de gorge.

On infuse les jeunes feuilles.

Attention La ronce est astringente.

Voir [mes notes, sur la ronce, issue du vlog de Christophe Bernard]({{ < rel “/post/2023-01/ronce-murier-mure-bienfaits-et-usages-altheaprocence/” >}}) de la chaine Altheaprovence, sur le sujet avant de démarrer les gargarismes.

LEs jeunes pousses

Jeune pousse de ronce
Jeune pousse de ronce

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

En gemmothérapie, les jeunes pousses sont utiles.

Note personnelle

Je prévois de commencer à réaliser de la gemmothérapie au printemps 2023, pas forcément avec la ronce, mais le rosier sauvage.

Définition de gemmothérapie

La gemmothérapie consiste à utiliser les propriétés des tissus embryonnaires végétaux en croissance : les bourgeons et les jeunes pousses d’arbres et d’arbustes.

Pour en savoir plus, allez cet article de Herbalgam.fr.

Réalisation d'une solution en gemmothérapie

Il est important, lors de la récolte, de mettre les bourgeons dans le solvant immédiatement.

Le solvant se compose :

  • d’eau (1/3)
  • d’alcool (1/3)
  • de glycérine végétale (1/3)
    • on peut aussi utiliser du miel, du sirop d’agave ou du sirop d’érable.

Pour l’alcool, si vous n’avez pas de source d’alcool à 96°, utiliser un alcool à 50° permet d’obtenir les 2 premiers tiers du solvant !

Une solution en gemmothérapie peut être utile pour les infections ORL incluant :

  • la rhinite (c.-à-d. le rhume)
  • l’otite
  • la rhino-pharyngite
  • la laryngite
  • l’angine

Aussi, les problèmes ostéo-articulaires peuvent être traités par la gemmothérapie issue de la ronce.

Les affections ostéo-articulaires sont généralement caractérisées par des douleurs (souvent persistantes) et des limitations de la mobilité, de la dextérité et du niveau global de fonctionnement, et réduisent donc la possibilité de travailler (source : OMS).

Attention La ronce est astringente.

Voir mes notes, sur la ronce, issues du vlog de Christophe Bernard, de la chaine Altheaprovence, sur le sujet avant de démarrer une prise de ronce en gemmothérapie. Il ne faut pas faire n’importe quoi.

Théorie botanique

Structure

On parle d’arbrisseau, c’est-à-dire qu’il y a plusieurs rameaux qui partent de la base.

La ronce ne dépasse donc pas 5 mètres de haut.

La ronce bleue (voir ci-dessous) dépassera rarement 1.5 m. Donc il est simple de différencier la ronce bleue de la ronce commune rien que par la taille.

La ronce bleue (Rubus caesius)

Pour la ronce bleue, la fleur prend toujours une couleur blanche et plus petite.

Rameau de ronce bleue
Rameau de ronce bleue

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

Les rameaux semblent aussi blanchâtres, ce qui permet de la différencier un peu plus de la ronce commune.

Les feuilles sont trifoliées, comme les framboisiers, mais le dessous des folioles sont bien vertes, contrairement aux framboisiers qui sont blancs.

Famille

Fleur de ronce
Fleur de ronce

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

La ronce appartient à la famille de Rosaceae.

On identifie la famille facilement par la fleur :

  • 5 pétales libres, c’est-à-dire qu’on peut enlever chaque pétale individuellement.
  • 5 sépales sous les pétales.
  • aux nombreuses étamines
  • aux nombreux styles qui deviendront les petites boules qui formeront le fruit bien connu.

Fleur de ronce se transformant en fruit
Fleur de ronce se transformant en fruit

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

Au printemps, c’est la pleine saison de la floraison.

Cela donne beaucoup de nourriture aux pollinisateurs.

Maturation des fruits

On attendra mi-août pour déguster les fruits, riches en antioxydants et vitamines.

Une grappe de mûres
Une grappe de mûres

Credits : image extraite du vlog de Christophe sur le Chemin de la Nature.

Ce qu’on connait comme un fruit de ronce se compose en fait de plusieurs petits fruits, comme on peut le voir ci-dessus.

On appelle chaque petit fruit une drupe.

Conclusion

Allez, cette année, qui est votre amie ?